Séraphin Kajibwami à Bordeaux pour une résidence d’écriture autour des Diamants de Kamituga

mercredi 11 avril 2012

Séraphin Kajibwami, le dessinateur de la bande dessinée Les diamants de Kamituga, participe actuellement à une résidence d’écriture à Bordeaux. L’ouvrage, réalisé dans le cadre du projet AAD « Les Bulles de Bukavu », qui mèle à un véritable « thriller humanitaire » des messages de sensibilisation et de prévention sur le VIH/SIDA, a en effet retenu l’attention de l’Agence de Médiation Culturelle des pays du Sahel qui a proposé à Séraphin de participer à la Biennale des Littératures d’Afrique Noire d’Aquitaine.

L’auteur, séduit par ce projet à la fois éducatif et littéraire, est arrivé le 5 avril en France pour commencer cette résidence d’écriture au Pôle Régional de la BD en Aquitaine et travailler avec les Lycées Saint-Louis et Magendie de Bordeaux, ainsi qu’avec l’Ecole Primaire d’Hastignan de Saint-Médard-en-Jalles. Lors de cette résidence, qui doit s’étendre tout au long du mois d’avril, Séraphin Kajibwami travaillera avec des élèves de première sur la création bédéiste et plus particulièrement sur les Diamants de Kamituga, en convoquant également son histoire et parcours personnel.

Cette « résidence croisée » s’inscrit dans le projet de réalisation d’une Bibliothèque Virtuelle des Littératures d’Afrique Noire Francophone et de la Francophonie. Elle repose sur le partenariat du Lycée Molo Sanou de Bobo Dioulasso au Burkina Faso et des Lycées bordelais qui vise à familiariser les élèves avec les nouveaux outils informatiques et les folles possibilités qu’offrent les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). C’est notamment grâce à celles-ci que les élèves du Lycée Molo Sanou, qui ont également reçu des exemplaires des Diamants de Kamituga, pourront suivre les avancées des élèves des lycées français mais aussi faire part de leur propre travail critique mené sous la direction du bédéiste Boureima Nabaloum. Les notes de lecture interactives produites permettront d’étoffer les contenus numériques de la bibliothèque virtuelle en chantier.

La Biennale se déroulera du 2 au 5 mai, à l’issue de la résidence d’écriture de Séraphin Kajibwami. S’articulant autour de conférences, de dîners littéraires et de spectacles, elle permettra au dessinateur de revenir sur son expérience de bédéiste ainsi que d’évoquer son engagement personnel au travers de la BD et son travail avec les jeunes élèves français.

La Biennale terminée, le bédéiste se rendra à Paris, afin de retrouver les équipes d’AAD et faire le point sur la distribution des 100.000 exemplaires qui a lieu en ce moment à Bukavu.