Refugees on The Move Tanzanie : derniers préparatifs avant l’ouverture des premiers ateliers.

lundi 25 août 2014
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde
Aloyce Makonde dans le camp de réfugiés de Nyarugusu © Aloyce Makonde

Après le Tchad, la Centrafrique et le Burundi, la Tanzanie est la nouvelle étape subsaharienne du programme « Refugees on the Move ». C’est dans le camp de réfugiés de Nyarugusu, l’un des plus importants camps au monde avec environ 100 000 réfugiés, que le chorégraphe tanzanien Aloyce Makonde assurera la mise en place de trois sessions d’ateliers, d’une durée d’un mois chacune, à partir d’octobre 2014.

 

Après avoir été formé par le chorégraphe centrafricain Boniface Watanga au sein du camp de réfugiés de Batalimo en Centrafrique, Aloyce Makonde s’est rendu au mois d’août 2014 à Nyarugusu afin d’évaluer la situation, de peaufiner les derniers préparatifs et d’enclencher la mise en place prochaine de la déclinaison tanzanienne de « Refugees on The Move ».

 

La préparation des ateliers de danse implique un travail en étroite collaboration avec les équipes sur place de l’UNHCR et de l’ONG I.R.C (International Rescue Comittee) pour établir des messages de prévention et d’information sur l’hygiène, le VIH/Sida, l’éducation (…) à transmettre durant les ateliers afin d’améliorer les conditions de vies dans le camp de Nyarugusu.