« Refugees on the move »: première visite de suivi pour les camps de Moula et Yaroungou au Tchad

mercredi 04 avril 2012

L’équipe de danseurs retourne ce jeudi 5 avril dans les camps de Moula et Yaroungou (Tchad) pour y animer une nouvelle session de deux semaines d’ateliers de danse. Lors de cette visite, ils focaliseront notamment leurs efforts autour de la structuration de troupes de danseurs réfugiés, afin de perpétuer la pratique de la danse au sein des camps et d’inscrire le projet dans une réelle durabilité.

 

Les ateliers, s’ils restent ouverts à tous, seront l’occasion pour l’équipe artistique de repérer les stagiaires les plus talentueux, les plus investis, et les plus charismatiques pour leur proposer de s’engager plus en avant et de reprendre le flambeau des ateliers après leur départ.

 

La création de ces troupes indépendantes et propres aux camps de Moula et Yaroungou permettra de prolonger l’initiative de Ndam Se Na et d’AAD sur le long terme, en relayant la conviction majeure qui anime le projet : la danse comme pratique personnelle structurante et motrice. Les troupes créées pourront également animer la vie des camps, en proposant des animations lors d’événements organisés par les bureaux du UNHCR. Elles resteront par ailleurs en contact avec l’équipe artistique et retrouveront celle-ci lors d’ateliers et festivals organisés par Taïgué Ahmed à N’Djaména.

 

Tandis que ses co-équipiers formeront plus specifiquement quelques uns des stagiaires, le musicien MC Dombal continuera à entraîner les enfants, prêtant l’oreille à toute vocation naissante.

 

Jean-Michel Champault, délégué général d’AAD, sera sur place sur 10 au 13 avril pour observer le déroulement de cette nouvelle session d’atelier. Les journées à venir seront donc chargées, aussi bien pour les stagiaires que pour toutes les personnes engagées dans le projet, des membres des bureaux du UNHCR aux chorégraphes. Cette visite sera également l’occasion d’évaluer, en concertation avec l’UNHCR, les impacts perceptibles du projet sur la population réfugiée, notamment en ce qui concerne la transmission des messages de sensibilisation.