The GrowBox Art Project

Afrique du Sud
Logo GBAP

Le GrowBox Art Project poursuit le deuxième Objectif de Développement Durable (ODD) définis par les Nations Unies : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

AAD-Incubator

AAD-Incubator a pour objectif d’accélérer le développement des « small-community businesses » à fort impact social grâce à la création artistique et à la participation et l’implication d’artistes africains contemporains reconnus mondialement. Il permet aux membres des communautés défavorisées de se faire entendre plus fort que ne le permettraient les circonstances. Il cherche à améliorer la vie des habitants du continent africain grâce aux effets positifs et au fort impact social des différents projets qu’il soutient. Bien entendu, cela amplifie également les réussites entrepreneuriales africaines existantes et futures, en rehaussant le profil de cette méthode de travail et en encourageant les membres de ces communautés à libérer leurs idées et leur esprit d’entreprise.

AAD s’est rendu compte que les projets de développement naissants en quête de croissance étaient confrontés à au moins trois problèmes. Premièrement, ils ne sont pas assez visibles et ont souvent du mal à attirer l’attention qu’ils méritent. Deuxièmement, étant donné que les projets qu’AAD cherche à soutenir sont souvent informels et émanant de personnes sans antécédents professionnels, ils ont souvent du mal à gagner du terrain. Enfin, il peut exister des problèmes de sécurité et d’image liés à des conditions de vie difficiles, en particulier à mesure que le projet se développe. L’AAD-Incubator, de par sa conception basée sur la participation d’éminents artistes africains, aborde ces trois questions de manière structurelle.

Le GrowBox Art Project est le premier projet d’accélération entrepris par AAD-Incubator. L’objectif est de développer et de pérenniser le projet de Renshia Manuel, créatrice de la GrowBox.

GrowBox

En 2015, Renshia Manuel, sans emploi, cherchait des moyens de nourrir ses quatre enfants. Elle transforme alors une partie de son jardin en potager et nourrit sa famille pendant des mois avec des produits frais du jardin cultivés dans des GrowBox, c’est-à-dire des jardinières en hauteur et sur roulette pour pouvoir les rentrer le soir et donc éviter les vols nocturnes. Cette première expérience fut déterminante pour la suite du projet et démontra que les aliments cultivés sur place pouvaient apporter une contribution utile à la sécurité alimentaire de la famille. Mais Renshia ne voulut pas se contenter de nourrir uniquement sa famille. Elle a vu le potentiel de la GrowBox et d’une contribution beaucoup plus large.

L’idée initiale, bien que pensée pour traiter du seul problème de sécurité alimentaire, répond également aux nombreux défis auxquels la société sud-africaine est confrontée aujourd’hui.
GrowBox permet d’apporter un complément alimentaire aux habitants de zones urbaines, qui représentent 86% de la population au Western Cape. Près d’un tiers des ménages souffre de problèmes d’accès aux aliments, avec une insécurité alimentaire plus présente chez les foyers de zone urbaine que rurale. Selon les experts, cette agriculture péri-urbaine est un outil clef dans le combat pour la sécurité alimentaire.

En plus d’améliorer la sécurité des approvisionnements en nourriture, la GrowBox n’a pas de kilomètre alimentaire, car fabriquée sur place. Même le support de culture lui-même est basé sur le « recyclage alimentaire », fait de compostes provenant de restaurants locaux, ce qui réduit les quantités de déchets générés par la culture des aliments. Mieux encore, ce support de culture humide et riche en minéraux tolère de faibles apports en eau, ce qui permet de minimiser la consommation d’eau : une considération cruciale lorsque le Day Zero est une menace constante et des plus en plus pressante. La GrowBox peut même lutter contre le réchauffement climatique , en augmentant les zones couvertes de végétation dans les zones urbaines. La GrowBox réinvente le concept d’agriculture urbaine et péri-urbaine en répondant aux défis de l’agriculture traditionnelle et en proposant une solution pérenne et durable.

Le GrowBox Art Project

A l’initiative d’AAD, dix artistes africains reconnus sur la scène internationale se sont engagés dans ce projet et ont créé chacun une œuvre d’art à partir d’une GrowBox. Ces œuvres ont été exposées du 16 février à fin juin 2019 au Zeitz MOCAA. Les bénéfices perçus suite à la vente de certaines de ces GrowBox artistiques seront reversés à Renshia Manuel, ce qui lui permettra de développer son projet et de pouvoir à long terme vendre ces GrowBox à l’international. L’utilisation de la création artistique permet ici d’exercer un puissant effet de levier sur le développement du projet GrowBox et de lui offrir pour la première fois une visibilité à l’international.

Les artistes du projet : Berry Bickle (Zimbabwe), Dan Halter (Zimbabwe), Dominique Zinkpè (Bénin), Frances Goodman (Afrique du Sud), Gonçalo Mabunda (Mozambique), Mary Sibande (Afrique du Sud), Monsengo Shula (République Démocratique du Congo), Willem Boshoff (Afrique du Sud), Willie Bester (Afrique du Sud), Yadichinma Ukoha-Kalu (Nigéria).

Le catalogue de l’exposition retraçant le projet, accompagné d’interviews, de photographies, d’un reportage de Jo Ractliffe sur l’aventure de Renshia Manuel est actuellement en vente à la boutique du Zeitz MOCAA.