REFUGEES ON THE MOVE: RDC

République démocratique du Congo
Entrée du camp de Mole ©AAD
Entrée du camp de Mole ©AAD

Programme                                                                                          En cours

 

« Refugees on the Move » repose sur lʼidée incroyable de faire de la danse un outil de médiation sociale et culturelle au sein d’une dizaine de camps de réfugiés en Afrique subsaharienne.

 

Le programme « Refugees on the Move », lancé en partenariat avec l’UNHCR poursuit ainsi trois objectifs précis: réduire la violence au sein des camps de réfugiés; contribuer à restaurer l’estime de soi des réfugiés, et accroitre le dialogue entre populations réfugiées et voisines des camps par la danse et l’expression corporelle.

 

Cʼest dans cette optique que « Refugees on the Move » prévoit lʼintervention dʼune équipe artistique composée d’une dizaine d’artistes (danseurs et musiciens) menée par un chorégraphe du pays, en plusieurs sessions sur une durée d’environ une année.

 

En RDC, c’est le chorégraphe congolais Fabrice don de Dieu Bwabulamutima et sa compagnie de danse et de théâtre Kongo Drama Comapny qui animent ces ateliers dans le camp de réfugiés de Mole à 35 kilomètres de Bangui, la capitale centrafricaine. Ce dernier a participé à un stage de formation au Burkina Faso en juin 2015 auprès de son collègue Salia Sanou.

 

Contexte

 

En raison de sa proximité de la Centrafrique, le camp de Moleaccueille principalement des Centrafricains qui fuient les violences dont leur pays est en proie  depuis mars 2013. En décembre 2015, on dénombrait 10,000 Centrafricains au camp de Mole.

La République Démocratique du Congo compte parmi les plus importants pays d’accueil. En 2015, 3,8 millions personnes relèvent du Haut-Commissariat Réfugiés, notamment une grande partie de déplacés internes. Ces personnes ont fui les conflits en Centrafrique, au Rwanda et en RDC orientale notamment.

 

Objectifs

 

L’objectif principal du programme est d’apporter aux réfugiés un réel mieux-être et de participer à la réduction de violence intra et inter communautaire.

Au-delà de la pratique physique, ces ateliers sont aussi lʼoccasion de diffuser des messages de prévention sur des thèmes préalablement définis avec l’UNHCR.

 

Réalisations

 

Formé au Burkina Faso par le chorégraphe Salia Sanou, Fabrice Don de Dieu Bwabulamutima et son équipe animent les ateliers de danse dans le camp de Mole en ce moment. Les ateliers sont divisés en 4 groupes: un groupe pour les enfants, un groupe pour les jeunes adultes, un groupe pour les jeunes mères et un groupe de musique.

 

Partenaires locaux