« Pourquoi pas BYLex ? »… Hommage d’AAD à Pume Bylex, artiste de l’utopie

mardi 22 mai 2012
Portrait de Pume devant mur damier (“l'échiquier”) en costume Pume-Bylex © Antoine Guide
Portrait de Pume devant mur damier (“l'échiquier”) en costume Pume-Bylex © Antoine Guide
Pume- “La mouche aux multi-radars” - 2011 - technique mixte - 31,5 x 38 x 22 cm © Antoine Guide
Pume- “La mouche aux multi-radars” - 2011 - technique mixte - 31,5 x 38 x 22 cm © Antoine Guide
Pume - “Thermosse Pengouin” - 2011 - technique mixte - 43,50x26,25x18,25 cm © LaRevue Noire
Pume - “Thermosse Pengouin” - 2011 - technique mixte - 43,50x26,25x18,25 cm © LaRevue Noire
Pume - croquis d’étude vue du dessus de “La Mouche ” - 1999 - dessin à l’encre et crayon - 21 x 29,70 cm © La Revue Noire
Pume - croquis d’étude vue du dessus de “La Mouche ” - 1999 - dessin à l’encre et crayon - 21 x 29,70 cm © La Revue Noire
Pume -
Pume - "3 Tenues" © La Revue Noire

Pume est un artiste de Kinshasa (République démocratique du Congo), un artiste pluriel, à la fois dessinateur, sculpteur, plasticien et penseur. Depuis une quinzaine d’années, plusieurs expositions ont ouvert une petite fenêtre sur le monde crée par Pume Bylex. L’exposition « Pourquoi pas BYLex ? » à la Maison de la Revue Noire (22 mai – 06 octobre 2012) présente aujourd’hui ce monde en grand.

Au-delà de l’œuvre de Pume, il y a le monde, un monde qu’il invente à partir de son observation du réel, de ses lacunes et surtout de l’étendue des possibles. A travers ses œuvres multiples, comme « Chaussure Requin », « Mouche aux multiples radars » ou « Statue Bylex – Maternité », il pense l’utopie d’un monde cartésien, sensible à l’humain et teinté de divin. Et c’est de l’esprit qu’indubitablement l’art de Pume Bylex tire sa source…

Selon Pume, l’esprit est libre. « Enfermez-moi dans une cellule » dit-il. « Que verrez-vous ? Quand dans ma prison, je ressens le besoin de voir ma maison ou ma chambre, mon esprit n’a pas besoin de l’autorisation du gardien. Pour citer un exemple. L’esprit est la base car dans l’esprit, il existe des relations possibles qui sont invisibles. »

Ce sont ces invisibles relations qu’explorent les œuvres de Pume Bylex dont l’ensemble articule une utopie pleine, méthodiquement conçue; les minutieux détails devenant révélateurs d’un grand Tout. Au beau milieu de Kinshasa, l’esprit de Pume Bylex s’abstrait du réel et de ses contraintes pour imaginer ce que pourrait (devrait, parfois ?) être le monde…

C’est cette prouesse qu’AAD salue aujourd’hui avec force, en invitant tout un chacun à voir par soi-même les œuvres de cet artiste visionnaire, dont l’esprit inlassable s’ingénie à penser l’articulation des choses.